Framavox
June 19th, 2020 20:31

Quelles pratiques restauratives veux tu pratiquer ? / Reflexion suite à l'appel avec Dominic

Rémi R
Rémi R Public Seen by 70

Réflexion / Suite à la rencontre avec Dominic Barter de mercredi 17 juin 2020 en ligne / Quelles pratiques restauratives veux tu pratiquer ?


Avant la rencontre, je me suis demandé ce que j'aimerais pratiquer plutôt que quelle question j'aimerais poser car j'ai envie d'autre chose que cette configuration d'apprentissage où Dominic serait "le prof" et nous les apprentis élèves sages.


Une chose que je retiens de ce qui s'est dit lors de cette rencontre outre que Jeanne a pris l'initiative de répondre à une question de Marion. Bravo à Jeanne c'est que Dominic et moi sommes tous deux confus sur la manière de reconnaitre qui sont nos collègues pour faire le travail...

Le travail, le travail, le travail... j'avoue en être même devenu confus sur ce qu'est le fameux travail...ah si, ça me revient: créer des systèmes restauratifs et répondre à nos conflits ainsi... as tu compris autre chose de ce que Dominic veut dire par "the work" ?

C'est quoi déjà un système restauratif ? Oh purée... Faut tout reprendre depuis le début ? Ma petite tête et ma mémoire de poisson rouge on se sens un peu démunis devant ces termes... ça fait pourtant 10 ans que j'essaie de comprendre et de trouver des collègues...


J'ai eu des moments où j'avais crus les trouvé...

On a fait des expériences, à Paris, à LYon... j'ai même eu des potes qui ont organisé un weekend de 3 ou 4 jours où on conçus un système restauratifs et j'ai eu la chance d'être appelé à un cercle et de vivre le processus jusqu'au bout... avec plan d'action et post cercle. Génial. Super chouette expérience...


Et ensuite ?

Ensuite... je me souviens de deux autres cercles en dehors du contexte de ce week-end dont je ne me souvient pas qu'il y ai eu de post cercle... ces cercles n'ont pas eu lieu dans le contexte d'un système co-construits. Tiens donc, me dis-je ?


Je me sens un peu confus... et cependant ravi de prendre enfin ce temps pour vous écrire ici... pour dire que franchement, je me sens un peu électron isolé quand au travail que j'aimerais vraiment faire.


J'en reviens à la question de la pratique. Que serait cette pratique restaurative que j'aimerais pratiquer ?

Des cercles semi-simulé etc ? My gosh no please. Je n'ai pas vie de jouer à la dinette, j'ai envie de construire des cuisines.


J'ai contribué à ce que d'autres créent leur cuisine pour leur collectif... et puis j'ai pas gardé le lien... (ça peut se restaurer ça me dis-je) mais je ne sais pas comment les cuisine en questions on fonctionné.


J'ai essayé depuis 5 ans, avec ma compagne de construire une cuisine... et je me suis senti bien seul... et franchement on est en phase ou la miss souhaite qu'on se sépare...pour la 15e fois (environ, j'exagère pas) mais en même temps elle m'invite à passer le week-end ensemble... du bon sans engagement dit elle. Okayyyyyyy Bon. On essayé des trucs, qui ont marché un temps... et puis plus...

Bref, où est-ce que je veux en venir ?

Cela peut prendre du temps... ha ha ça... je suis bien d'accord.


BON.... je crois que j'aimerais mettre en pause l'écriture de ce post même si je ne me sens pas particulièrement clair que j'ai contribué à mettre une pierre ou un petit caillou pour la construction des édifices ou cuisines que nous aimerions voir construit et fonctionner.


Récemment, je me suis interrogé sur le terme "conflit" et j'en suis arrivé à considérer qu'il me gonfle ce terme.


Dans mon système de croyances, on attire ce dont on parle. Et je constate qu'a vouloir créer un mode de réponse aux conflits avec ma compagne par exemple, j'ai en fait créer des conflits mais pas vraiment de réponse satisfaisante.


Du coup, j'aimerais plutôt parler de la réponse satisfaisante que je souhaite voir histoire d'attirer cela.


Alors comme nommer ce que serait la réponse satisfaisante que j'aimerais voir ?


Dialogue ? Espace de dialogue ? Soin du lien ?

Soin de la connexion d'amour ? (est-ce que je m'éloigne tellement du nom de ce groupe que je diminue la probabilité de rencontrer ou de reconnaître mes collègues de construction de cuisine/espace de réponse au con.... (conflit encore ? oh non) ?


Je reprends: La réponse satisfaisante que je souhaite à quoi c'est quoi ?


Ok, je vais commencer par ça... je veux apporter un réponse satisfaisante pour tous quand il se passe quoi ?


  1. Quand l'impression de faire partie de la famille se pert ou diminue ?

  2. Quand ça pique dans nos petits coeurs ?

  3. Quand le connexion d'amour semble loin ?

  4. Quand le dialogue semble impossible ?

  5. Quand le désir de dialogue se fait sentir ?

  6. Quand l'envie de co-créer par le dialogue pousse aux portillons ?


Ok, à peu près... ok

Et donc ? Ce serait quoi la réponse qui te convient ?

Que fais tu qui te convient quand 1, 2, 3, 4, 5 ou 6 survient ou surviennent ?


C'est de cela dont j'aimerais parler.


Ce que j'aimerais pratiquer c'est avoir des conversations pour parler de ce que nous faisons qui marche, ce qui marche moins bien et de ce que nous rêvons de voir arriver.


Et toi ? Qu'as tu envie de pratiquer qui serait une pratique restaurative de ton choix ou que tu souhaite tester ?


Voudrais tu par exemple me dire ce que tu m'as entendu dire et vérifier si ce que tu as entendu est ce que je voulais faire savoir de ce que je vis maintenant en lien avec le travail et ma quête de collègues ?

Bonjour ou bonsoir -ou bonne nuit ? ;-)- à toutes et tous.


Rémi

P

prouvot June 20th, 2020 09:47

Salut Rémi.

Merci pour ton mail. Je sens que c’est quelque chose qui sort des tripes et pourtant, il a été plutôt agréable de le lire.

Je ne prend pas le temps de répondre à chaque chose que tu as dites car je préfère privilégier une réponse rapide à une réponse exhaustive mais il y a deux choses que j’aimerai te partager.

La première c’est concernant les couples. De mon côté, depuis plusieurs années que je connais les cercles restauratifs, je suis en c… (conflit ^^ ) avec ma compagne.

Et j’ai eu beau demander de l’aide à ce niveau là, je n’ai pas vraiment eu de réponses satisfaisantes. Je pense qu’en fait, il n’y a pas un humain que je connaisse qui n’a pas la tête sous l’eau.

Et comme on le sait très bien, il faut être stable pour pouvoir tendre une main.

Il nous a fallut un enfant qui a maintenant 5 mois pour réaliser qu’on ne préférait plus vivre ensemble. Je t’avoue que paradoxalement, depuis cet événement, je sens à nouveau une paix tant désirée s’harmoniser avec nous.


La deuxième chose dont je voudrais parler, c’est que tout juste hier, à la suite d’une rencontre avec Dieudonné, j’ai discuté avec les habitants d’une colocation où je vais souvent pour leur proposer quelque chose.

Je leur ai proposé sous forme d’un Framapad de faire la liste de leurs besoins pour que lorsque l’un d’entre nous tire un signal d’alarme, on ait déjà créé une cuisine-filet-de-sécurité.

L’avantage d’un tel outil est qu’on peut lire les besoins des autres tout en contribuant en ajoutant les notres. Je fais un copier/coller en fin de mail, n’hésite pas à me dire ce que tu en penses.

Je te souhaite également une bonne journée et j’espère avoir bientôt l’occasion de discuter avec Harout, Laure et toi :)


Vivien.


PS : je pensais répondre uniquement à Rémi, mais je ne sais pas comment faire. Et puis je me suis dis que ma réponse pourrait peut-être intéresser du monde. Donc je met de côté ma honte et ma peur du jugement et j'espère que ça sera ok pour tous. ^^

-

Salut les amis :)

Ceci est la liste de nos besoins le jour où un conflit aura lieu dans notre communauté et que l'un de nous tirera le signal d'alarme (sur le tableau blanc a l'entrée ?)

Par communauté j'entends toutes les personnes qui ont remplis ici leurs besoin (donc ceux qui viennent régulièrement à la coloc)

N'hésitez pas par la même occasion à ajouter vos coordonnées.

Ces besoins ne sont pas des impératifs. Il me semble préférable qu'ils soient discutables, de la même manière que ces quelques lignes sont discutables.

N'oubliez pas de garder une copie de vos besoins ailleurs au cas où un accident efface tout.

Vous pouvez copier les besoins des autres, et si on voit qu'un besoin se répète chez tous, on fera une liste de "besoins communs"

.

Besoins Vivien (mail tel) :

-Que lorsqu'un signal d'alarme est tiré, toutes les personnes de la communauté soient au courant

-Que tous ceux qui se sentent concernées aient le droit d'être présents

-Qu'on forme un cercle (par exemple assis) mais que seuls ceux du cercle puissent prendre la parole.

-Qu'on laisse une place libre pour quelqu'un qui ne serait pas joins au cercle.

-Qu'une reformulation puisse être demandée si celui qui à parlé le désire.

-Qu'un système fasse que chacun puisse avoir la parole et qu'on ne puisse pas être coupé : un facilitateur si quelqu'un s'en sent capable et que tous du cercle sont ok. Sinon un tôtem de parole.

(Optionnel : qu'on fasse un tour météo)

Xavier

Xavier June 20th, 2020 14:12

Merci à Rémi et Vivien pour votre partage et votre confiance :blue_heart: . Dans ce que tu dis Vivien, je comprends qu'il y a dans votre colocation un système pour travailler les conflits. C'est super d'avoir osé parler explicitement de l'importance d'avoir une réponse quand il y aura un conflit. Je me demandais : de quelle manière ce système a t il été mis en place, débattu ? est ce que les 3 temps proposés par Dominic ont-ils été utilisés ? pourraient-ils être utiles encore aujourd'hui? (remarque technique : ça serait mieux pour moi et peut-être pour d'autres que vos contributions soient en simple interligne, dans ce qui s'affiche chez moi, il y a beaucoup de lignes blanches)

Rémi R

Rémi R June 22nd, 2020 10:39

Je viens de passer vingt minutes au moins à vous écrire et parce que j’ai posé le tél pour faire une pause, j’ai perdu tout mon texte.

dorénavant j’écrirais dans un autre document pour aller a mon rythme et éviter le risque de voir tous le travail fait perdu en une fractions de secondes.

Je vais reprendre pour vous répondre en me reliant à nouveau à ce que je voulais vous dire.

Amans

Amans July 20th, 2020 14:11

Merci pour cet échange vivant, stimulant et inspirant - quoi qu'un peu long pour mes p'tits yeux qui passent déjà tant de temps sur l'écran.

Moi aussi je vis de plus en plus de conflits ces dernières années, au fur et à mesure que je mets de la conscience dessus. MAIS ! je les vis de mieux en mieux, et ils se transforment et se résolvent de plus en plus vite. J'en déduis que c'est globalement mieux (même si certains jours j'en doute fort encore).

"Dans mon système de croyances, on attire ce dont on parle." dis-tu, Rémi.
Hmm, dans mon système de croyances à moi, on attire ce qu'on croît... consciemment ou non ! Y compris ce dont on ne parle jamais.
Je pense que le dialogue est toujours bon. Mais beaucoup de gens avec qui j'ai cherché à dialoguer ces derniers temps n'étaient pas d'accord avec cette idée, ou en tout cas, pas prêt-e-s à dialoguer avec moi. Ok, alors ça clarifie la communauté :p

À l'Aronde (un collectif de vie et d'activité dont je fais partie, facebook larondelanguedias pour infos, le site internet est bugué depuis le non-remplacement du webmaster parti ya quelques mois suite à conflit avec sa compagne /:) on a vécu un cercle restauratif juste avant le confinement... ben juste après, un autre couple est parti à son tour. Dur, parfois, de tenir bon l'espoir de la possible régénération du monde.
Depuis, on a commencé à mettre en place un règlement intérieur un peu plus clair que la charte (en ligne ici avec plus d'histoires de nous https://lesuperflux.fr/2020/06/01/un-collectif-qui-a-lieu/)... et on l'a mollement laissé trainer sur un pad où plus personne ne va. Je m'en vais de ce pas m'y recoller (rôle "Orga collective" tenu par deux co-arrondi-e-s mais auquel je peux bien aussi contribuer :^)

Pour moi, un système restauratif, c'est dialogique bien sûr mais c'est aussi avant tout organique. Je me demande si on a besoin de convoquer des cercles quand ça se passe vraiment bien du point de vue des corps...

Xavier

Xavier July 21st, 2020 03:40

Merci pour ce partage. Avez vous déjà pratiqué (ou envisagé de le faire) de faire les trois étapes proposées par Dominic B quand on veut mettre en place un système pérenne pour travailler les conflits? Si vous ne l'avez pas fait, ne penses tu que si vous le faisiez, cela te permettrait de relier ta tentative de dialogue du début de ton billet à un cadre d'ensemble commun au groupe?

Amans

Amans July 21st, 2020 08:37

Bonjour Xavi,

Oui on avait fait ça, peut-être un peu trop tôt même en fait. Peut-être qu'on aurait du le refaire, encore, en passant les barrières du "ouais mais on l'a déjà fait ça" et du "mais on a plein d'autres trucs urgents à faire". Mais à présent, nous sommes de toutes façons rendu-e-s à un autre stade... ce qui ne nous empêche pas de nous reposer quand même ces trois questions, certes, à chaque repas (^;

La question c'est justement celle de l'élaboration du cadre commun dans un groupe jeune (et inter-âges) avec un engagement fort. Il y a des serpents qui se mordent la queue des fois, depuis les mythologies jusque dans nos synapses : si en élaborant le cadre commun collectivement nous rencontrons dans l'ombre chez les individuEs des souffrances bien loin ancrées ou des incohérences, le cadre commun en émergence, pas encore assez bien installé, les met en lumière ... difficilement.

Je vois que ça me fait travailler perso, profondément aussi, et que les communs se clarifient comme je disais : c'est bien.