Framavox

L' holostructure

boule de flipper
boule de flipper Public Seen by 21

Genèse (Auteur, 1 multiple)

THÉORIE DE LA CORRUPTION PYRAMIDALE

La stabilité des civilisations, du grandissement humain et de la vie en général, réside autant dans ses lois que dans la nature de la structure de tout ordre, nécessaire à toute construction, par rapport à la nature de ses bâtisseurs.

Autorité, structure hiérarchique et démocratie

Pourquoi les démocraties occidentales finissent-elles, avant chaque crise, par se nécroser dans l' incompétence, la corruption ou, comme aujourd' hui, dans une dérive autoritaire ? Pourtant, l' élite et les fonctionnaires qui composent le législatif ne sont probablement pas pire que les autres sur le plan humain. Y aurait-il une raison particulière ou un mécanisme qui pourrait expliquer cette apparente fatalité ?

Mrs Peter et Hull, dans les années 1970, ont essayés de répondre à cette question à travers leur théorie du "Principe de Peter" qui se résume par cette phrase: "Chaque employé tend à s' élever à son niveau d' incompétence." Ils expliquent que l' individu compétent, au début de sa carrière professionnelle, finit par atteindre, grâce à ses qualités et par le biais de la promotion entre autres, son niveau hiérarchique d' incompétence final. En effet, remarqué par ses qualités la hiérarchie l' a promu, en bien ou en mal, à une place qui s' avérera pour lui définitive car, à ce poste là il n' exprimera plus aucun talent, au contraire.

Mais, cette théorie n' explique pas pourquoi la plupart des entreprises ne finissent pas, sous l' effet de la concurrence, par déclarer faillite malgré le nombre logiquement important de médiocres et d' incompétents de la base au sommet de leur structure. Encore moins comment elles peuvent prospérer en neutralisant ou licenciant progressivement leurs éléments importants et facteurs de réussite. Enfin, la simple expérience du terrain permet d' en déduire que sans être fausse elle n' en est pas pour autant vraie.

Tout pouvoir ou contre-pouvoir est constitué par un ordre donné, relayé par une structure hiérarchique donnée qui, ensemble, appliquent une fonction donnée. L' ordre définit la fonction tandis que la structure hiérarchique applique cette discipline. Dans ces conditions, comment savoir si ce pouvoir ne deviendra pas contre-productif ? Comment s' assurer qu' il sera stable, incorruptible et inattaquable ?

Dans la négative et face à ces questions vitales, ne devrions-nous pas sagement ne rien entreprendre sous peine d' échec et d' avoir à tout recommencer ? Mais s' il fallait refaire, avec quels nouveaux ordre et structure hiérarchique faudrait-il recommencer ? Si, dans n' importe quel pays démocratique la discipline semble globalement respectueuse de la fonction, en va t-il de même avec sa structure hiérarchique ? Celle-ci, sous la forme d' une structure pyramidale, est-elle bien adaptée à l' élite, aux fonctionnaires, au peuple et à la nature humaine en général ?

N' est-il pas étonnant de constater que les démocraties qui se sont dotées pour se protéger et se défendre d' armes chimiques, bactériologiques, électromagnétiques, nucléaires et même jusqu' à l' antimatière, n' aient rien prévu, pas même une gomme et un crayon, pour se prémunir contre tout vice de fabrication ou de fonctionnement qui serait sournoisement caché dans sa discipline ou son architecture du commandement ?

Pourtant, dans presque tous les pays démocratiques ou autoritaires (curieusement) ainsi que dans toutes les entreprises privées ou publiques, c' est l' universelle structure pyramidale ou arborescente qui est à l' œuvre comme l' architecture appliquant les lois définissant la démocratie, la tyrannie et la production.

Théorie de la corruption pyramidale

Dans une structure pyramidale le commandement exercé sur l' ensemble des bâtisseurs s' applique progressivement, de haut en bas et d' étage en étage, sur une quantité croissante mais avec une autorité décroissante, où le schéma d' ensemble prend la forme d' un arbre ou d' une pyramide et dont son sommet, ou pyramidion, symbolise et représente l' élite.

Dans l' idéal d' une humanité constituée entièrement d' honnêtes gens équilibrés et sains d' esprit, tous les bâtisseurs en charge de la mise en œuvre d' une discipline donnée seraient tous, de l' obscur tyran à l' humble chefaillon, imprégnés par le sens du devoir envers la société qui s' exprimerait alors sous la forme concrète d' un sens des responsabilités directement proportionnel à leur position hiérarchique occupée au sein de la pyramide.

Mais cette attitude ne serait sûrement pas celle d' un individu égoïste, n' éprouvant aucune empathie pour son prochain, dont l' ambition serait celle du pouvoir et qui apparaîtrait soudainement dans cette structure. Du point de vue de cette personne, celle-ci lui apparaîtrait probablement comme un hymne au pouvoir où le trône de son ambition suprême culminerait idéalement tout en haut du sommet.

Dans ces conditions, il ne serait pas difficile de deviner qui serait le probable vainqueur de la course au pyramidion quand, sur la ligne de départ, il y aurait d' un côté d' honnêtes bâtisseurs, dont le seul moyen d' obtenir une promotion ne passerait que par le mérite d' une gestion rigoureuse de la discipline commune, et à l' autre bout de la piste, mordant déjà sur la ligne, notre brave toutou piaffant d' impatience et se foutant de tout le reste.

Dans le monde réel, où les personnalités des individus et leur équilibre mental varient beaucoup, ce qui s' appelle le phénomène de décantation hiérarchique vers le haut, soit quand l' avidité obsessionnelle du pouvoir des uns ne peut que l' emporter au fur et à mesure sur le sens des responsabilités des autres, me semble être, malheureusement, une banalité voire, une terrible fatalité.

En effet, si cette décantation hiérarchique vers le haut est accélérée par la névrose pour les uns, le sens des responsabilités, en contre-partie, ne peut que ralentir, par l' effort de la raison, voire arrêter, par l' ingratitude empathique, cette progression pour les autres: n' est-il pas plus rapide d' aller spéculer fiévreusement au "casino" plutôt que de gérer avec rigueur et abnégation le brave monde qui vous ignore ?

De plus, à cet appel irrésistible du contrôle d' une population de plus en plus grande au profit d' une minorité de plus en plus petite, mais de plus en plus puissante, on peut y ajouter, en défaveur de la structure pyramidale, l' encouragement malhonnête à la cooptation, à la corruption, à l' imposture et aux complots.

Enfin, à ces défauts relatifs à l' élite et aux exécutants peut, si confirmation, s' ajouter celui concernant "la plèbe" et la nature humaine en générale. En effet, les célèbres expériences de soumission à l' autorité effectuées par Stanley Milgram dans les années soixante tendraient à crédibiliser cette théorie de la corruption pyramidale en ce que la nature humaine, par ses deux tiers de soumis aveugles à toute autorité cohérente, appellerait à construire et à maintenir, par dépendance apparemment naturelle, cette structure démocratophobe et névrophile : « le besoin de soumission irraisonné créant l' organe autoritaire irrationnel. »

Conclusion

Puisque l' union de la structure pyramidale avec la nature humaine semble être plus adapté à une dictature qu' à une démocratie, j' en conclue qu' il conviendrait, dans l' intérêt de l' organe démocratique et de ses bâtisseurs, non pas de réformer sa structure (comme par exemple lors du passage de la monarchie à la démocratie représentative) maisde la révolutionner purement et simplement.

Cette oligarchie, qui qu' elle soit, où qu' elle soit et quoi qu' elle fasse, devrait aujourd'hui se résigner et admettre que:

  • la soumission de ceux qu' elle opprime n' a d'égale que la sienne (il n' est pas possible de descendre de son trône pour se regarder diriger) ;

  • la croyance ridicule en la maîtrise d' un jeu qui se joue d' elle ne pourra, globalement, que la révéler brutale, obsolète et grotesque ;

  • enfin, la compréhension et l' identification d' un mécanisme contraignant et burlesque ne pourront que réveiller le rire, l' espoir et l' espérance.

Proposition

C' est la raison pour laquelle je propose l' holostructure, entre autres nouvelles structures hiérarchiques, dont le mariage avec la démocratie engendrerait et porterait le nom d' holodémocratie.

Hologramme et démocratie

L' image enregistrée par un hologramme optique a la particularité, contrairement à la photographie, d' être présente partout et nulle part sur le support. Ainsi, si cet hologramme est brisé en mille morceaux comme un puzzle, l' une quelconque de ces pièces, éclairée à nouveau par la lumière laser, montrerait l' objet original avec moins de détails mais en entier.

Avec un hologramme il n' est pas faux de dire que le tout est dans la partie et que la partie est dans le tout: on ne peut le diviser pour le détruire. Consécutivement, si une démocratie était construite comme un hologramme, c' est-à-dire si sa structure hiérarchique était à structure holographique, et non à structure pyramidale comme aujourd'hui, elle deviendrait alors invulnérable à tout ennemi car, indivisible même en mille morceaux.

Holostructure

Structure hiérarchique inspirée de l' hologramme où la partie (le bâtisseur) est dans le tout (l' organe) et où le tout est dans la partie. Cette architecture simple exclue par nature toute forme d' élitisme puisqu'elle n' engendre aucune dominance particulière et que tout bâtisseur a un égal pouvoir sur les autres (l' humble comme le riche, l' idiot comme l' instruit, le fort comme le faible et le mauvais comme le bon).

Holodémocratie

De holos, en entier, dêmos, peuple et kràtos, pouvoir. Organisme constitué d' un organe démocratique reposant sur le squelette d' une holostructure et dont la fonction est de construire et d' entretenir la démocratie pour tous, par tous, toujours et partout.


Image
«moi, multiple, bientôt je serai 1»

Observation

L’ idée de la démocratie directe n’ est pas neuve, celle du parlement direct non plus, j’ imagine (?). Ce qui serait nouveau en revanche, c’ est la technologie des réseaux maillés (internet, portables). Parce qu’ elle apporte la démocratie directe dans les foyers. C’ est ça qui est la vraie révolution.

Ce que je veux dire, c’ est qu’ un site dédié est trop vulnérable, pour de bonnes ou de mauvaises raisons. On a tous été surpris de constater la disparition d’ un site ou d’ un forum, sans forcément en avoir été prévenu. Le maintien d’ un site en ligne coûte son prix et cette perte pour le public est une forte frustration car, le site et l’ information qu’ il contenait ont brutalement disparus.

Il serait dès lors très insuffisant voire dangereux, de faire reposer une fonction qui se voudrait nationale et réellement démocratique, sur un site en ligne ordinaire. Parce qu’ on y retrouve les même vulnérabilités que dans une structure hiérarchique dont l’ architecture est pyramidale. L’ idéal serait un site qui deviendrait, lui et son contenu, « indestructibles » et gratuit à l’ usage (tant qu’ à faire).

Proposition

Pour toutes ces raisons, il deviendrait nécessaire de développer l’ outil universel de mise en œuvre de la démocratie directe, comme l' holostructure. Pour comprendre rapidement et simplement tout ça, il suffirait de penser à la façon de télécharger un fichier sur internet.

Il existe la méthode du téléchargement centralisé: je vais sur le site qui propose ce service, je clic sur le lien de téléchargement et je récupère alors ce fichier. Il existe le second procédé du téléchargement décentralisé: j’ installe sur mon PC le logiciel de téléchargement de pair-à-pair (e-mule ou ktorrent, par exemples), je cherche mon fichier et je le télécharge. L’ holostructure, c’ est ce dernier cas de figure.

Imaginez maintenant que le parlement direct est soit un site central, soit un logiciel décentralisé qu' un participant a installé sur son ordinateur ou sa tablette (et qui aura téléchargé en partage, toutes les informations relatives à la fonction du parlement direct, logiciels inclus). A votre avis, lequel des deux procédés sera le plus fiable, le plus démocratique et le plus résistant aux attaques ?

L’ holostructure est un outil universel qui compléterait les besoins de la démocratie directe sur les réseaux maillés, à l' égal d' un gestionnaire de programme Windows, macOS, ou Linux. Il suffirait alors de l’ associer avec une fonction (logiciel) pour obtenir une petite bombe démocratique. Soit par exemples: holostructure + démocratie directe = holodémocratie ou, holostructure + parlement direct = holoparlement, etc...

Applications

L' HOLOSTRUCTURE serait-elle une utopie politique, une rêverie sociétale, voire une idiotie technique ? Il semblerait que non, puisqu' il existe à ma connaissance quelques logiciels, utilisant déjà ce "protocole" de mise en relation décentralisée de leurs usagers, et de manière décentralisée:

  • RETROSHARE. Apparu en 2006, Retroshare est un logiciel libre de pair-à-pair privé, et créant un réseau informatique acentré. Il propose le partage de fichiers en pair-à-pair, le courrier électronique sans serveur, une messagerie instantanée, des salons de discussion, ainsi que des forums (Retroshare est une holomessagerie, un holosalon, ainsi qu’ un holoforum) ;

  • ODYSEE. C' est une plateforme d’hébergement de vidéos créée en septembre 2020 par Jeremy Kauffman. Odysee est fondée sur le protocole LBRY qui est décentralisé grâce à de la diffusion pair-à-pair (Odysee est une holoplateforme de vidéos) ;

  • BRAVE. Développée depuis 2016, ce navigateur internet open source gratuit, a pour objectif de protéger la vie privée en bloquant les pisteurs. Brave favorise une navigation via les pages en HTTPS, ou via le réseau Tor, ainsi qu' à l' aide d' une extension qui prend en charge l' IPFS (Brave est un holonavigateur) ;

  • IPFS. Cet acronyme désigne un système distribué de fichiers pair-à-pair qui ne dépend pas de serveurs centralisés. Son but est de connecter un ensemble d'équipements informatiques avec le même système de fichiers. D'une certaine manière IPFS est similaire au World Wide Web (il peut être vu comme un essaim BitTorrent unique, échangeant des objets au sein d'un dépôt Git).

    Selon une annonce du 19 janvier, Brave a intégré le protocole IPFS dans son navigateur web pour Windows, macOS et Linux, permettant aux utilisateurs d’installer le protocole en quelques clics. Créé en 2015, IPFS signifie InterPlanetary File System (ou système de fichier interplanétaire). C’est un protocole pair-pair similaire à BitTorrent destiné à l’accès à des contenus décentralisés ou censurés.

    Brave indique qu’avec la version 1.19, les utilisateurs pourront accéder aux URL qui commencent par « ipfs://», directement depuis le navigateur, sans avoir besoin d’une extension. De plus, Brave prendra en charge nativement la redirection vers des liens ipfs:// à l’avenir. Brian Bondy, directeur technique, a déclaré que Brave était le premier navigateur à offrir une intégration IPFS native :

    « L’intégration du réseau open source IPFS est une étape clé pour rendre le web plus transparent, décentralisé et résilient ».

    Source

Conclusion

Autrement dit, et parce que ces derniers constituent des protocoles qui visent à décentraliser l'hébergement en ligne, LBRIS et l' IPFS sont des HOLOSTRUCTURES implémentables dans des applications prévues à cet effet. Comme celles de la plateforme vidéo Odysee, ainsi que celle du navigateur internet Brave, et par exemples.

Si l’ on considère la représentativité comme non démocratique (pour cause d’ inégalité du pouvoir politique entre citoyens), on devrait examiner la structure hiérarchique pyramidale de la même manière, à cause des trop grands dangers de fragilité, de corruption, d' infiltration et de complot qui sont inhérents à toute centralisation. On le constate de plus en plus aujourd’hui, hélas.

La pyramide c' est la mort, l' holostructure c' est la vie.

boule de flipper

boule de flipper started a poll July 11th, 2017 15:07

La structure du parlement direct devrait être: You have until to participate.

adoption >65% annulation <33%

1 - désintéressée
1 - décentralisée
1 - universalisée
1 - démocratique
1 - invulnérable
1 - actualisable
1 - modifiable
1 - vérifiable
boule de flipper

boule de flipper July 11th, 2017 15:08

vérifiable
modifiable
actualisable
invulnérable
démocratique
universalisée
décentralisée
désintéressée