Framavox

e-Collecting, le e-voting peine, mais le e-collecting coince, est-ce volontaire ou par incompétence ?

Pascal KOTTÉ
Pascal KOTTÉ Public Seen by 31

La plateforme e-Collecting en Suisse, WeCollect.ch, est obligée de faire imprimer et signer manuellement des feuillets, pour les envoyer par la poste. Est-ce que nos gouvernants, rendent-ils volontairement cela difficile, et coûteux, afin de réduire les demandes et enregistrements ? Ne serait-il pas plus judicieux de prévoir au contraire une évolution, qui permettrait surtout de déterminer la tendance d'une idée/initiative, afin de déterminer son état d'adoption, et de faciliter la "non mise en route" de votations inutiles ? Mais la création de réels débats au niveau de la Société ! Mais cela nécessiterait de la part de nos gouvernants, une réelle volonté de participation citoyenne, et nos élus, sont-ils finalement des réels pro-démocrates ?

Pascal KOTTÉ

Pascal KOTTÉ June 17th, 2018 13:57

Je précise que finalement, c'est un peu du gaspillage, de favoriser la construction d'un vote avec 100'000 personnes, soit probablement moins de 2,5% de la population (sur moins de 4.3 Millions de votants?), au mieux et en excluant les étrangers (qui ont pourtant aussi quelques droits de vote en Suisse, ce serait donc bien moins encore). c'est donc à la fois énorme, de réussir à collecter 100'000 signatures n'est pas à la portée de "tout le monde", et à la fois, pas assez, pour représenter une vraie tendance, et espérer passer utilement en votation, avec parfois (pour les référendums, avec 50'000 signatures) des délais courts ! Finalement, nos gouvernants souhaitent-ils réellement établir un dialogue, avec leurs gouvernés ?